Cookies on the ehospice website

We use cookies to ensure that we give you the best experience on our website. We also use cookies to ensure we show you advertising that is relevant to you. If you continue without changing your settings, we'll assume that you are happy to receive all cookies on the ehospice website. However, if you would like to, you can change your cookie settings at any time.

Le véritable coût des soins

Author: Côme Simard
03 avril 2018

On peut gagner en sagesse avec l’âge, mais à un moment donné, on peut perdre la santé, et on a besoin de soins.

On peut gagner en sagesse avec l’âge, mais à un moment donné, on peut perdre la santé, et on a besoin de soins.

Pourvoir à cette nécessité, et bien souvent les coûts qui en découlent, revient aux plus jeunes de la famille. Plus de huit millions* de Canadiens prennent soin d’un membre de la famille ou d’un ami, la plupart du temps une personne âgée.

Quand ces aidants ont aussi des enfants dont ils doivent s’occuper (environ 28 pour cent sont considérés comme faisant partie de la « génération sandwich »), trouver le temps et l’argent relève de l’exploit.

Voici les coûts à prévoir pour les soins d’un proche.

Obtenir de l’aide

Les programmes de soins de santé provinciaux prévoient certains soins à domicile, des visites d’un professionnel en soins infirmiers, des repas et une foule d’autres mesures de soutien. Mais pour obtenir le plus d’aide possible, il faut constamment prouver qu’on a besoin de ces services.

Selon Statistique Canada, les types d’aide les plus fréquents sont le transport et les tâches ménagères, comme la préparation des repas. Ces services ne coûtent pas grand-chose, mais ils prennent du temps, souvent au détriment de la carrière et de la santé mentale et physique de l’aidant.

Achat ou location d’appareils

Certains coûts d’appareils médicaux peuvent être remboursés par le régime d’assurance maladie provincial ou par une assurance privée, mais vous devez présenter une demande et satisfaire aux critères d’admissibilité.

Certains commerçants canadiens vendent des marchettes à partir d’environ 150 $ et des triporteurs pour environ 2 500 $**. Pour un fauteuil roulant, on devra débourser quelques centaines de dollars, mais si on opte pour un modèle motorisé, c’est près de 5 000 $ qu’il faut s’attendre à payer. La location d’aides à la mobilité est également une option***.

De plus, quand on s’occupe d’une personne malade chez elle, il faut parfois effectuer quelques travaux de rénovation pour veiller à sa sécurité et pour permettre la prestation des soins. La facture pour un lit d’hôpital tout équipé (100 $ à 200 $ par mois en location****), un siège élévateur de bain, des rampes d’accès et d’autres dispositifs de sécurité peut facilement s’élever à 10 000 $. Lisez en plus chez EnBeauce.com

Visionnez plus d’articles en Education

Commentaires | 0 comments

Hide
Il n'y a pas de commentaire. Pour être le premier à faire un commentaire...


Add comment

Vos préférences d'alerte

Votre nom

E-mail

Commentaire


Recommended Jobs

Recommended Events