Cookies on the ehospice website

We use cookies to ensure that we give you the best experience on our website. We also use cookies to ensure we show you advertising that is relevant to you. If you continue without changing your settings, we'll assume that you are happy to receive all cookies on the ehospice website. However, if you would like to, you can change your cookie settings at any time.

Les Canadiens et les Canadiennes demandent que les soins palliatifs soient inscrits dans la Loi sur la santé

17 novembre 2016

Les Canadiens et les Canadiennes demandent que les soins palliatifs soient inscrits dans la Loi sur la santé.

Ayant recensé le point de vue de plus de 1 500 Canadiens et Canadiennes dans le cadre d'une enquête nationale et après avoir rencontré des experts pendant trois jours à Ottawa, un panel de citoyens a livré une déclaration de consensus qui demande que les soins palliatifs soient inscrits dans la Loi canadienne sur la santé, intégrés dans le système de soins de santé et garantis à tous les Canadiens et à toutes les Canadiennes. Dirigé par le réputé journaliste Don Newman, ce panel a appelé à une approche plus solide et intégrée pour les soins à domicile qui permettrait aux Canadiens et aux Canadiennes d’être pris en charge à la maison dans leurs derniers jours. 

Covenant Health, le Palliative Institute et 13 des principaux organismes nationaux de santé sont à l’origine de la Conférence de consensus sur L’importance des soins palliatifs, tenue du 7 au 9 novembre 2016, à Ottawa. Le panel de 12 citoyens canadiens a pris connaissance de données scientifiques présentées par un groupe d’experts universitaires et a formulé plusieurs recommandations dans le cadre d’une Déclaration de consensus visant à améliorer les soins palliatifs au Canada. 

Une enquête Ipsos réalisée cet été au nom de l'initiative a clairement montré que les Canadiens et les Canadiennes préfèrent mourir à la maison ; 90  % d’entre eux indiquant que les patients devraient avoir le droit de recevoir des soins dans leur domicile à la fin de leur vie et 86  % d’entre eux indiquant que le système de santé public devrait couvrir les coûts des soins palliatifs afin que chacun puisse y avoir accès, au besoin.

Le panel affirme qu'il est indispensable que les soins palliatifs deviennent un service assuré en vertu de la Loi canadienne sur la santé, et il a formulé 20  recommandations à cet effet, notamment :

  • Que la Loi canadienne sur la santé soit modifiée pour inclure des soins palliatifs intégrés et à domicile, comprenant un accès universel transférable et du soutien pour les patients et leurs proches aidants, adaptés aux besoins médicaux et psychosociaux des patients ;
  • Que le gouvernement fédéral accorde un financement considérable et pérenne à l'élaboration d'une stratégie nationale, notamment le renforcement des capacités, l'élaboration et le suivi de normes et la recherche ;
  • Que tout médecin au Canada soit en mesure de fournir des soins palliatifs de base et que les organismes d'agrément et de réglementation, ainsi que les ordres professionnels, veillent à ce que de telles compétences soient enseignées et mises à l'essai ; et
  • Qu’une vaste campagne de sensibilisation du public sur les soins palliatifs soutienne la mise en œuvre d'une stratégie nationale de soins palliatifs.

 « La présidence d’un panel de citoyens aussi diversifié et distingué est un immense privilège et une formidable occasion d'apprendre. Le soutien des Canadiens et de leurs familles à la fin de leur vie est l'une des questions les plus importantes que nous devons affronter, en tant que société civile, affirmait Don Newman, président du Panel de citoyens de L’importance des soins palliatifs. Veiller à ce que les souffrances de nos concitoyens soient allégées, voilà une considération qui se trouve au cœur de toute société civile. Ce n'est pas suffisant de compatir ; le Canada doit transformer cette compassion en législation qui garantira que les soins palliatifs fassent partie du système de santé canadien et reçoivent l'attention et les ressources qu’ils méritent. » 

 « Nous sommes très inspirés par la participation de personnes de partout au pays à cette initiative. Grâce à cette conférence, nous avons conjugué l’expérience vécue aux travaux de leaders d'opinion pour créer une vision commune de l'avenir des soins palliatifs. Nous espérons que les prestataires de services de santé et les décideurs politiques réfléchiront au consensus atteint ici, » déclarait Karen Macmillan, coprésidente, directrice principale de l'exploitation, Covenant Health.

« Les gouvernements de partout au Canada s'intéressent aux soins palliatifs dans le cadre de l'Accord sur la santé. Il s’agit d’une occasion unique, qui ne se présente qu’une fois par génération, de faire une différence dans les soins palliatifs. Les recommandations du Panel de citoyens peuvent jeter les bases du changement que les Canadiens cherchent et méritent, » expliquait Fred Horne,  co-président, ancien ministre de la Santé de l'Alberta et expert-conseil en politiques de santé.

Des recommandations particulières à chacune des six questions posées au groupe d’experts universitaires se trouvent dans la Déclaration de consensus

L’initiative L’importance des soins palliatifs  a commencé par écouter des Canadiens et des Canadiennes au moyen de groupes de discussion et de l'enquête d'Ipsos ; démarche qu’elle a poursuivie avec le panel de citoyens, choisis pour leur capacité de représenter le point de vue de vastes groupes de Canadiens. 

La troisième et dernière phase de l'initiative prendra la forme d’un rapport publié au début de 2017 par le Conference Board du Canada qui examinera la déclaration de consensus et décrira comment les recommandations pourront être mises en œuvre. 

Visionnez plus d’articles en Care

Commentaires | 0 comments

Hide
Il n'y a pas de commentaire. Pour être le premier à faire un commentaire...


Add comment

Vos préférences d'alerte

Votre nom

E-mail

Commentaire


Recommended Jobs

Recommended Events