Cookies on the ehospice website

We use cookies to ensure that we give you the best experience on our website. We also use cookies to ensure we show you advertising that is relevant to you. If you continue without changing your settings, we'll assume that you are happy to receive all cookies on the ehospice website. However, if you would like to, you can change your cookie settings at any time.

#Soinspalliatifs: Êtes-vous mandataire?

18 octobre 2016

Vous êtes peut-être mandataire et vous pourriez avoir à prendre d’importantes décisions touchant la santé de quelqu’un. Sauriez-vous vous y prendre le moment venu?

Il pourrait vous arriver de devoir prendre des décisions touchant la santé d’un être cher, peut-être dans une situation critique. Sauriez-vous que dire et quoi faire?

Un mandataire est une personne que vous aurez choisie pour prendre des décisions médicales en votre nom si vous en êtes incapable. C’est une partie importante de laplanification préalable des soins, qui est une démarche de réflexion et de communication de vos volontés en matière de soins personnels et de santé pour l’avenir. Les prescriptions juridiques concernant la désignation d’un mandataire varient suivant la province ou le territoire.

Si vous êtes mandataire (ou vous pensez pouvoir le devenir) pour un être aimé, il importe de vous poser les questions suivantes :

  • Est-ce que je comprends ce qui est important pour la personne qui m’est chère? Suis-je au courant de ses volontés concernant ses soins de santé et ses soins personnels?
  • Est-ce que je ferai connaître ses volontés sans hésiter, même si elles sont contraires au choix que j’aurais fait personnellement?
  • Suis-je en mesure de communiquer clairement avec les professionnels de la santé et de leur poser des questions?
  • Est-ce que je peux prendre des décisions difficiles, même à un moment éprouvant?
  • Suis-je au courant des prescriptions juridiques de ma province/mon territoire?

Louise Hanvey, directrice du projet Initiative de planification préalable des soins au Canada, affirme que l’étape la plus importante pour les mandataires consiste à entamer le dialogue. « Les recherches démontrent que la planification préalable des soins réduit sensiblement le stress, la dépression et l’anxiété chez les proches et les soignants qui sont au courant des volontés de leurs proches ou amis et qui peuvent agir en connaissance de cause au besoin » [1].

Le site de l’initiative Parlons-en (www.planificationprealable.ca) contient tout un éventail de ressources, dont des manuels, des vidéos, des cartes format portefeuille et des aides à la discussion, ainsi que des ressources et des renseignements sur les prescriptions juridiques de chaque province et territoire. Vous trouverez également un guide national interactif sur le site www.myspeakupplan.ca [en anglais seulement].

Mme Hanvey rappelle que les mandataires doivent songer à leurs propres volontés également. « On ne sait jamais ce que l’avenir nous réserve », dit-elle. « Veillez à ce que vos proches et amis sachent ce qui vous tient à cœur. »

[1]Heyland, DK, Allan DE, Rocker G, Dodek, P, Pichora D, Gafni A. Discussing prognosis with patients and their families near the end of life. Impact on satisfaction with end of life care. Open Medicine 2009, 3(20:71-80)

Visionnez plus d’articles en In the media

Commentaires | 0 comments

Hide
Il n'y a pas de commentaire. Pour être le premier à faire un commentaire...


Add comment

Vos préférences d'alerte

Votre nom

E-mail

Commentaire


Recommended Jobs

Recommended Events