Cookies on the ehospice website

We use cookies to ensure that we give you the best experience on our website. We also use cookies to ensure we show you advertising that is relevant to you. If you continue without changing your settings, we'll assume that you are happy to receive all cookies on the ehospice website. However, if you would like to, you can change your cookie settings at any time.

L’accompagnement attentif chez nos intervenants et bénévoles au Phare enfants et familles

Author: Le Phare enfants et familles
22 octobre 2012

Au Phare, nous accueillons des enfants qui sont parfois privés de communication et de tout pouvoir sur leur environnement. Comme pour tout autre enfant, il importe de les recevoir et de les reconnaître en respectant les besoins, les goûts et les sensibilités qu’ils peuvent ou non exprimer. C’est pourquoi nous formons nos intervenants et nos bénévoles pour que chacun d’eux ait une approche d’accompagnement attentif envers les enfants et les familles du Phare.

L’accompagnement attentif c’est une qualité de présence, d’écoute et d’attention afin de s’adapter aux capacités et aux besoins de chaque enfant. Accompagner attentivement, c’est d’abord développer une observation attentive des enfants pour être en mesure de saisir leurs inconforts comme leurs manifestations de plaisir : l’intervenant doit être attentif à chacune de ses réactions, à chaque rictus, aussi minimes soient-ils, pour arriver à déceler ce qui stimule l’enfant, ce qui le fait réagir.

Cette approche est d’autant plus précieuse qu’aucun des enfants du Phare n’est au même niveau et qu’ils ont des besoins et des intérêts différents. Un enfant peut aimer faire du bricolage dans une grande proximité avec l’intervenant, un autre peut préférer garder une distance avec les gens qui l’entourent. Il faut savoir ne pas reconnaître quand l’enfant veut être seul, tout en sachant l’observer pour comprendre qu’il désire sortir de son isolement. Certains enfants peuvent ressentir un grand besoin d’autonomie tandis que d’autres nécessitent un accompagnement plus soutenu. L’intervenant doit saisir l’essence de chaque enfant pour s’adresser à lui de manière spécifique et adaptée à sa personne.

Il doit également être capable de se projeter en l’autre, de se mettre à sa place. Qu’est-ce que ça me ferait, à moi, de me faire pousser dans une chaise roulante? Qu’est-ce que je ressentirais si je ne pouvais communiquer mes besoins oralement? Quelle aide j’aimerais qu’on m’apporte si je ne pouvais utiliser un pinceau seul? Avec quelle intention de la part de l’intervenant? Ce n’est que par un accompagnement attentif que l’intervenant pourra entrer en relation de confiance avec l’enfant et lui offrir l’occasion de s’épanouir pleinement malgré les limitations physiques, intellectuelles ou affectives qu’il peut vivre.

L’accompagnement des enfants en soins palliatifs débute dès le premier séjour de répit à la Maison André Gratton du Phare et se poursuivra jusqu’au dernier moment de la vie.

L’accompagnement attentif, c’est aussi pour les familles

Pour les familles des enfants du Phare, l’accompagnement attentif est tout aussi important. Tout d’abord, le premier séjour de l’enfant à la Maison André-Gratton du Phare est une étape qui peut être angoissante pour les parents. C’est parfois la première fois qu’une personne tierce s’occupera de leur enfant. Les infirmières du Phare sauront-t-elles lui donner sa médication comme il le faut? Les intervenants décèleront-ils ses craintes, ses envies ou même sa joie? Le berceront-ils en lui caressant les cheveux comme il est habitué à la maison? Ce sont toutes sortes d’inquiétudes tout à fait normales par lesquelles les parents peuvent passer. C’est pourquoi, lors de son premier séjour au Phare, l’enfant est toujours accompagné d’un parent. Ceci permet aux intervenants d’observer toutes les particularités relatives à l’enfant, que ce soit au niveau des soins, de son alimentation, des activités qu’il aime faire, de sa façon de communiquer, de ses interactions avec les autres, de ses habitudes au coucher, etc. L’accompagnement attentif est alors essentiel pour bien saisir les besoins, les inquiétudes et les attentes des parents.

Lorsqu’arrive la fin de la vie de l’enfant, l’accompagnement attentif auprès des parents et de la fratrie demande une sensibilité particulière et une grande adaptabilité. Il faut savoir valser entre leur besoin d’accompagnement et leur besoin de recueillement. Il faut suivre le rythme de chacun des membres de la famille, ne rien devancer, ne rien retenir. Simplement marcher à leurs côtés, les accompagner dans ce qu’ils vivent au moment présent et, si le besoin se fait sentir, les aider à se projeter dans l’avenir.
Visionnez plus d’articles en Care

Commentaires | 0 comments

Hide
Il n'y a pas de commentaire. Pour être le premier à faire un commentaire...


Add comment

Vos préférences d'alerte

Votre nom

E-mail

Commentaire


Recommended Jobs

Recommended Events